Intoxication par le Gaz d’oxyde de carbone

Intoxication par le GazL’oxyde de carbone est la cause primaire de la majorité des intoxications aigues de gaz qui surviennent accidentellement. Soyez assez prudent avec ce gaz toxique :

  • Un volume important d’oxyde de carbone se dégage dans une pièce mal aérée alors qu’un appareil de chauffage n’y tire pas bien,
  • Le bouchage des orifices d’aération des appareils sanitaires installés dans la cuisine ou la salle de bains constitue un risque,
  • Le fait de remplir la chaudière dans une cave apte à engendrer une intoxication d’oxyde de carbone et le même concept est applicable pour le chauffage d’une lessiveuse d’eau froide dans un espace interne,
  • Evitez catégoriquement de tourner le moteur de votre voiture dans un endroit fermé puisqu’il dégage un volume flambant du gaz toxique.

Les signes d’intoxication à l’oxyde de carbone

Les impacts de l’intoxication au gaz d’oxyde de carbone sont variantes : de simple engourdissement avec maux de tête et au pire des cas la mort sur le champ. Généralement, les personnes reconnaissent brusquement fort mal de tête, des douleurs au niveau de l’abdomen, des vertiges et en particulier un malaise global. Pourtant, la personne essaye d’ouvrir la fenêtre mais il se trouve incapable avec les troubles cardiaques et de respiration surtout que le pouls s’accélère à titre variable.
A tout moment, la personne peut subir un arrêt cardiaque si l’intervention rapide n’a pas été aboutie le plus tôt possible.

A faire en urgence :

Nous vous présentons quelques manœuvres à adopter pour réagir correctement en cas d’intoxication aigue :

  • Avant d’entrer à l’endroit en question, prenez parfaitement de l’air libre,
  • Il est interdit radicalement d’allumer toute source de chaleur apte à engendrer d’explosion : briquet, allumette, électricité ou autre….,
  • Stopper l’interrupteur général du compteur électrique,
  • Aérer l’espace en ouvrant les fenêtres et les portes,
  • Fermer le gaz ou l’appareil qui a causé l’intoxication,
  • Faites sortir la victime du local,
  • Appeler les pompiers et les urgences.

En attendant l’arrivée de secours, vous pouvez surveiller la victime en procédant suivant le cas constaté :

  • Pour une victime inconsciente qui respire ayant le pouls perçu : vous positionnez la victime en latérale en contrôlant sa ventilation et le pouls,
  • Pour une victime qui ne respire plus avec le pouls perçu : vous adoptez la technique de bouche à bouche (respiration artificielle),
  • Pour une victime qui ne respire plus de plus que le pouls n’est pas perçu : vous alternez la respiration artificielle et le massage cardiaque extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.