La mononucléose infectieuse : Symptomes et Traitement

La mononucléose infectieuse constitue l’une des pathologies les plus reconnues par les gens et davantage découverte par les médecins suite à un diagnostic.
Cette maladie résulte d’un virus que les chercheurs en biologie et médecine n’ont pas encore pu trouver son origine. Tout de même, il faut savoir que la mononucléose infectieuse cause l’angine et les malaises d’ordre sanguin.
Cette maladie demeure dans le corps pour un beau temps ce qui génère d’autres retombées indésirables raison pour laquelle la personne peut rechuter à tout moment !
Le risque de ces rechutes est assez fréquent chez un adulte qu’un enfant.

Le progrès de la maladie :

Dans ces débuts, la mononucléose infectieuse prend forme d’angine sévère avec des indices qui suivent :

  • On constate chez le patient une coloration blanche au niveau des amygdales,
  • Mal au gorge quasi intense,
  • Apparition des ganglions gros et répandus sur le cou,
  • Apparition des ganglions augmentés aussi sur l’aine, les aisselles ainsi qu’une rate plus au moins grosse,
  • Les antibiotiques n’ont aucun effet sur l’angine : on dit qu’elle est rebelle.

Les examens et analyses

Avec les analyses détaillées du sang qui précisent sa numération et sa formule, on peut se confirmer qu’il s’agit de la mononucléose infectieuse en prouvant qu’une partie de globules blancs s’est élevée et que sa forme prend un autre aspect distinctif avec l’examen microscopique.
Par ailleurs, on constate une certaine réaction sanguine typique nommée « réaction de Paul et Bunnel » après une certaine période.

Le progrès de la maladie

En général, le patient sentira une fatigue assez dure tout au long de sa période comprise entre 8 et 15 jours.
S’il s’agit d’un enfant, vous devez compter 2 à 3 semaines d’arrêt scolaire ajoutant de plus 2 semaines additionnelles en prenant en considération quelques consignes :

  • Veiller à mieux se reposer,
  • Se priver du sport et même de bain en piscine.

Le traitement de la pathologie :

Puisque cette maladie ne réagit pas aux antibiotiques, sachez qu’elle peut être traitée avec la cortisone. En revanche, les médecins ne recourent à ce traitement que dans les pires situations.
Le traitement avec la cortisone est prolongé sur une durée comprise entre 10 et 12 jours avec la prise d’antibiotiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.