Le bégaiement clonique et tonique

Sachez qu’il y a deux genres de bégaiement qu’on va définir dans ce qui suit :

  • Bégaiement clonique,
  • Bégaiement tonique.

Le bégaiement clonique

Il est interprété par la répétition d’une syllabe, un mécanisme d’acquérir le langage assez fréquent chez les enfants de 3 à 4 ans. A ce stade, les enfants déploient plus d’effort pour parler couramment par rapport à ses débuts (il parlait sans créer des liaisons entre les phrases et des fois, il ne complète pas ses phrases).
De ce fait, les parents constatent que leur enfant répète les mêmes phrases jusqu’à 4 fois donc il ne faut pas s’inquiéter tant que cela a débuté cet âge de plus, il ne bégaiera plus après un certain temps (la durée de bégaiement varie d’un enfant à un autre).

Recommandations :

Ne faites jamais la remarque à votre enfant sur son bégaiement de plus ne lui pas corriger les phrases puisque cela le mettra conscience de son imperfection alors qu’il n’avait pas fait attention,
Lorsque vous parlez à votre enfant, adoptez un langage simple loin des mots compliqués,
Ne tentez pas de rendre votre enfant gaucher un enfant droitier comme la majorité des personnes cela est apte à lui provoquer de bégaiement.

Le bégaiement tonique

Comme type de maladie, il est assez rare chez les enfants. Le bégaiement tonique se manifeste par le blocage et l’arrêt de l’enfant lorsqu’il veut parler. En effet, l’enfant procède au contracte des muscles de son visage ainsi que de son cou et on peut même constater qu’il est hyper inquiet. Dans la majorité des cas, l’enfant révèle également des soucis émotionnels avec ce type de bégaiement.
La première chose à faire est détecter les causes qui ont engendré ce problème de bégaiement et si cela continue avec le temps, vous serez censé à accompagner votre enfant chez un pédiatre pour savoir les vraies causes.
Il est possible à ce que le médecin traitant lui recommandera un suivi psychothérapeutique et/ou des séances de relaxation avec la rééducation psychomotrice.

Les causes de bégaiement

Quand on oblige un enfant gaucher à ce qu’il soit droitier, il est fort probable à ce qu’il souffre de ce trouble vu que la zone cérébrale responsable de parole est en liaison directe avec celle responsable de la main avec laquelle l’enfant écrit.
Le bégaiement peut résulter également de degré d’émotivité de l’enfant puisque ce trouble constitue une réaction indirecte de son malaise suite à un effet d’angoisse et de stress pour certains enfants. Ainsi, soyez attentifs aux réactions de vos enfants face à plusieurs situations pour en constituer des indices utiles durant le diagnostic de pédiatre.
Faites très attention à vos comportements devant les enfants parce qu’ils peuvent être en cause de bégaiement par exemple si les parents réagissent avec violence et colère.
Les parents qui aspirent de leurs enfants être assez perfectionniste dans leur expression peuvent constituer une cause directe de leur bégaiement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.