Symptomes des infections par les coquillages

Malgré que les coquillages sont trop admirés mais ils constituent une source douteuse d’infections. En effet, plusieurs parcs artificiels ainsi que les gites naturels sont localisés sur le périmètre des cotes et ces zones sont aussi préférées par les coquillages vu le mélange d’eau de mer et d’eau douce.
La contamination par les germes intestinaux humains et animaux résultant de décharge des eaux d’égouts. En revanche, les mollusques lamellibranches avalent un volume important d’eau de mer et maintiennent les saletés qui sont aussi concentrées.
Même s’il y a des organismes qui surveillent régulièrement l’état de mer en ce sens, on constate un afflux de contamination à travers les mollusques : des infections en forme de bactéries et virus.

Les infections bactériennes

Les salmonelloses (fièvres typhoïde et paratyphoïde) :
En général, les coquillages crus ou pas assez cuits demeurent les meilleurs éléments qui permettent la contamination de la fièvre typhoïde en mangeant les espèces recueillis à proximité des estuaires et des ports. Ces coquillages sont une mine riche de toxines qui peut causer une infection gastro intestinale due aux germes ayant relation avec les salmonelles.
Comme sorte de prévention, il serait judicieux de cuir les coquillages comme il faut. De moment que la personne incube cette bactérie, il aura après 10 heures en moyen :

  • Fièvre allant jusqu’à 39°C,
  • Nausées et vomissements,
  • Diarrhée aigue,
  • Douleurs au niveau des abdomens.

Le choléra et la gastro entérite à vibrion parahémolytique :
Jusqu’à présent rien n’est confirmé pour l’implication des coquillages dans la réservation des germes de choléra mais il faut indiquer que le vibrion de choléra peut survivre jusqu’à 5 jours sous une température modérée alors qu’il peut résister dans le réfrigérateur jusqu’à 2 semaines.
En guise de conclusion, il est fort probable à ce que les coquillages soient responsables des cas de choléra recensés dans les régions y liés.
Les autres infections à germes intestinaux :
Si une personne consomme des coquillages contaminés suite la pullulation microbienne ayant l’origine fécale alors il se peut qu’il subit une entérite grave mais résolue dans l’immédiat sans laisser des conséquences.
Les intoxications staphylococciques :
Ces intoxications ne concernent pas assez les coquillages mais plutôt la préparation des conserves en utilisant des outils incorrectement stérilisés et du coup, la personne aura une intoxication staphylococcique après avoir mangé ces conserves infectées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *